21 façons de prendre soin de soi

En période de stress ou de grands changements, prendre soin de soi devient essentiel. En plus de nous aider à nous recentrer, cela contribue à diminuer nos inquiétudes et à nous faire découvrir de nouvelles façons de célébrer le quotidien.

En prenant simplement soin de vous, vous remarquerez peut-être que vous êtes non seulement plus disposé à prendre soin des autres, mais que vous devenez aussi une source d’inspiration pour plusieurs personnes autour de vous. Nous vous proposons donc 21 façons simples et accessibles de prendre soin de vous.

 

Gardez l'inspiration pour plus tard. Recevez cet article par courriel.

Mais que signifie prendre soin de soi ?

Cela ne devrait surtout pas être une performance ou une autre « tâche » sur une liste déjà bien remplie. Prendre soin de soi, c’est développer une bienveillance à l’égard de soi-même qui nous permettra ensuite d’être plus présents et bienveillants envers les autres. Cela signifie aussi de se réserver un moment particulier dans la journée pour s’occuper de son propre bien-être. Ce temps, que l’on pourrait à tort croire perdu, est bien souvent gagné ailleurs, car il est ardu de donner lorsqu’on a épuisé nos ressources et notre énergie.

 

1. Automassage à l’huile chaude

IMG_Façon_1L’automassage est une façon de connecter en profondeur avec chaque partie du corps afin d’apporter détente et attention aux plus oubliées d’entre elles. Nous vous proposons donc de choisir un moment dans la journée pour vous masser des pieds à la tête. Agrémenté d’une huile chaude, ce massage calmera en profondeur votre système nerveux et offrira l’occasion parfaite de cultiver votre gratitude envers votre corps tout en hydratant votre peau. Pour ce type de massage, on conseille d’utiliser une huile de qualité, idéalement biologique et pressée à froid. Huiles de sésame, d’amande, d’olive ou de coco sont idéales. Il faut se rappeler de ne pas trop chauffer l’huile pour que son contact demeure agréable. Pour compléter l’automassage, on peut également huiler les cheveux et le cuir chevelu. Laissez l’huile agir sur la peau pendant un minimum de 20 minutes, avant d’aller sous la douche.

 

2. S’offrir un moment de connexion avec l’autre

IMG_Façon_2Prendre soin de soi signifie parfois aller vers l’autre. Aujourd’hui, nous vous invitons à prendre en compte ce besoin fondamental de connexion en vous offrant un temps de qualité avec une personne qui vous est chère. Que ce soit en partageant une séance de câlins, en passant un coup de téléphone à une amie lointaine ou même en écrivant une lettre à une personne qui compte : exprimer son amour et sa joie à quelqu’un qu’on aime est aussi nourrissant que de les recevoir.

Prendre le temps de connecter, en personne, par téléphone ou même virtuellement, peut faire grand bien à notre cœur tout en touchant celui de la personne avec laquelle on choisit de connecter.

 

3. Prendre le temps de respirer

IMG_Façon_3Nous oublions souvent les bienfaits qu’une respiration profonde a sur notre corps et surtout sur notre esprit. Aujourd’hui, nous vous invitons à porter une attention particulière à votre respiration. Cela peut signifier de s’arrêter à quelques reprises au cours de la journée pour prendre des inspirations conscientes. On peut alors constater sans jugement la qualité de notre respiration, sa longueur, le plaisir ressenti à l’inspiration et la détente liée à l’expiration.

De plus, vous pourriez choisir de prendre dix minutes pour fermer les yeux et vous concentrer sur votre souffle. Placer une main sur la poitrine et l’autre sur le bas du ventre vous aidera à vous relier au rythme de votre respiration. Suivez-en les vagues et laissez-vous porter par son mouvement régulier et apaisant.

 

4. Renouer avec la nature

IMG_Façon_4Aujourd’hui, nous vous proposons de renouer avec la nature afin de ressentir la connexion particulière qui nous y unit. Que vous viviez en ville ne pose aucun problème, puisque nous vous invitons à faire une promenade sans autre but que d’admirer les arbres. L’arbre, qu’il soit dans votre cour, au milieu d’un parc ou sur le trottoir, possède une force tranquille qui nous aide à nous recentrer. Prenez le temps de respirer avec lui, de vous asseoir tout près (si les conditions le permettent) et de vous concentrer sur les sensations qu’il vous évoque.

S’il n’est pas possible pour vous de sortir, choisissez votre plante d’intérieur préférée pour réaliser cet exercice. Elle aussi a sans doute quelque chose à vous partager.

 

5. Un bain chaud pour éveiller les sens

IMG_Façon_5Le rituel du bain offre avant tout une occasion de passer un moment avec soi-même, sans interruption. Alors que l’eau chaude détend les muscles, ce temps d’arrêt et de contemplation permet à l’esprit de se poser et d’être réellement ici, maintenant.

La baignoire est un espace privilégié pour éveiller les sens. En allumant quelques bougies ou en choisissant d’éteindre la lumière, on permet à nos yeux de se reposer à leur tour. On peut également ajouter des plantes à l’eau du bain pour bénéficier de leurs arômes et propriétés. Il suffira de faire une infusion de lavande, de camomille ou de rose et de la verser directement dans la baignoire. Finalement, on peut choisir de profiter du silence ambiant ou de mettre en trame de fond notre album favori afin d’inclure les vertus d’une immersion musicale au cœur de l’apaisement.

 

6. Une journée pour faire des erreurs et ne pas se prendre au sérieux

IMG_Façon_6Et si on se félicitait pour nos erreurs au lieu de les ressasser avec culpabilité? Aujourd’hui, nous vous invitons à renverser cette tendance à l’autocritique pour la remplacer par une saine autodérision. Faire des erreurs, les remarquer puis s’en féliciter (ou simplement en rire) nous amène à prendre la vie avec un plus de légèreté. La pression que l’on se met au quotidien peut être phénoménale et représente parfois notre plus grande source de stress. On oublie souvent que c’est en faisant des erreurs que l’on apprend, et ce, depuis toujours. La perfection n’est pas de ce monde et c’est tant mieux.  

Se féliciter pour nos erreurs, même si ce n’est que pour une journée, nous aide à changer nos perspectives et à apprivoiser nos imperfections. On peut même ressentir de la gratitude envers nos petites et grandes maladresses, car elles nous permettent de continuer à apprendre et, surtout, de rire un peu.

 

7. Savourer le silence

IMG_Façon_7La stimulation constante liée aux sons qui nous entourent est une réelle source de stress pour notre organisme. Aujourd’hui, nous vous proposons de savourer un moment de silence, ne serait-ce que pour dix petites minutes. Éteindre la radio, demander aux gens autour de vous de baisser la voix et éteindre votre téléphone cellulaire sont des gestes simples qui nous permettent de retrouver un silence dont nous avons parfois oublié l’existence. Si cela vous aide à vous couper des stimuli ambiants, vous pouvez placer une paire d’écouteurs sur vos oreilles ou utiliser des bouchons.

Puisque le silence n’est jamais total, on peut porter attention à ce qui l’habite en nous plaçant dans un grand état de réceptivité. Quelle est sa texture, sa profondeur ? Le silence ne sera pas tout à fait le même si on est seul chez soi ou en pleine forêt.

Savourer le silence, c’est aussi reconnaître notre besoin de contemplation et notre désir d’équilibrer des moments d’action avec des moments de réflexivité salutaire.  Même si nous aimons la musique, il ne faudrait pas oublier que les plus belles pièces sont aussi faites de silence.

 

8. S’inspirer de l’achillée pour poser de saines limites

IMG_Façon_8L’achillée millefeuille est la plante idéale pour vous accompagner lorsqu’il s’agit de reconnaître vos limites personnelles. Prendre soin de soi, c’est aussi savoir s’instaurer des limites claires afin de ne pas épuiser ses réserves d’énergie, tout en cultivant des relations harmonieuses. Les plantes possèdent des propriétés physiques, mais elles ont aussi de nombreux enseignements à nous offrir. Dans son aspect le plus subtil, l’achillée nous aide à avoir plus de contenance en rendant notre corps énergétique moins poreux. C’est notamment une des propriétés de son élixir floral.

Poser de saines limites peut se faire de multiples façons. On peut refuser une demande qui ne nous convient pas, prendre l’habitude de plonger à l’intérieur de soi avant de répondre à une requête ou décider d’une limite de temps à investir dans un projet. Toutes ces actions nécessitent avant tout une profonde écoute de soi puisqu’il faut d’abord connaître ses limites pour pouvoir les respecter.

Cette écoute ne nous rend pas égoïstes, bien au contraire. Chaque personne possède des limites différentes qui ne peuvent être devinées par les autres. Il est alors important d’apprendre à les communiquer afin d’éviter tout malentendu. Lorsqu’une limite n’est pas respectée, c’est souvent la colère qui nous submerge. On peut alors prendre l’habitude de chercher ce qui se cache derrière ce sentiment, afin de comprendre lequel de nos besoins a pu être négligé.

En cultivant la conscience de nos limites et en faisant des demandes claires, nous devenons, comme Achille, un peu plus invincibles.

 

9. Un cataplasme de gingembre pour nos précieux reins

IMG_Façon_9En médecine traditionnelle chinoise, les reins sont les gardiens de notre vitalité. Durant la saison froide ou en période de grand stress, on peut sentir une certaine fatigue et une contraction autour de ces précieux organes situés tout en bas de la cage thoracique (et non pas près des vertèbres lombaires, comme plusieurs le croient à tort).

Une façon simple et efficace de leur amener vitalité et repos est d’appliquer un cataplasme de gingembre sur cette région du dos.  Il suffit de râper un morceau de gingembre – de la longueur de vos deux pouces – pour ensuite poser la pâte obtenue sur chacun de vos reins. On laisse ensuite agir pendant 15 à 20 minutes.

Vous sentirez alors une profonde sensation de chaleur et de détente se propager jusqu’à l’intérieur de votre corps. Vous pouvez visualiser l’énergie dorée du gingembre qui pénètre vos tissus en vous amenant, nous l’espérons, un sentiment de grand calme intérieur.

 

10. Exprimer sa gratitude 

IMG_Façon_10La gratitude est une voie de communication directe avec notre cœur. Elle nous apprend l’art du bonheur dans toute sa simplicité et c’est sans doute pour cette raison qu’elle est si révolutionnaire. À contrecourant des discours qui nous invitent à consommer toujours plus et à désirer encore davantage, la pratique de la gratitude nous permet de nous sentir satisfaits, ici et maintenant. Nous apprenons alors à être contentés.

La gratitude n’est pas à confondre avec une quelconque pensée magique. C’est une pratique bien concrète qui consiste à changer notre regard pour constater toutes les richesses déjà présentes dans notre vie. Elle nous démontre aussi que le bonheur vient souvent des choses les plus simples : un toit sur nos têtes, un rayon de soleil ou la présence d’un être cher.

 

11. Danser comme si personne ne nous regardait 

IMG_Façon_11Aujourd’hui, nous vous proposons de goûter pleinement aux joies de l’expression corporelle en prenant un moment pour danser. La danse est un moyen merveilleux de vivre un voyage intérieur tout en déliant le corps. Pour entrer dans le mouvement, nous vous suggérons d’explorer différents types de musique. Vous éveillerez ainsi diverses émotions et parties du corps. Funk, disco, rythmes africains ou sud-américains sauront faire entrer une bonne dose de chaleur dans votre maison. Vous pouvez également choisir d’écouter des chansons liées à une période précise de votre vie – comme l’adolescence – pour aller explorer les émotions qui y sont liées.

En dansant, nous vous invitons à fermer les yeux afin de plonger pleinement dans vos sensations. Vous pourrez sentir que ce mouvement redonne de l’énergie à chacune de vos cellules et évacue la fatigue accumulée. Ce moment de connexion avec vous-même vous permettra de vous sentir renouvelé.  

 

12. Identifier ce qui vous nourrit afin de mieux le cultiver

IMG_Façon_12On connaît déjà les activités qui nous font du bien et celles que l’on apprécie, mais on cherche moins souvent à savoir ce qui nous nourrit réellement et participe à notre épanouissement. Faire la liste des choses qui nous nourrissent nous permet, entre autres, de donner de la valeur et de l’importance à nos besoins fondamentaux. On peut commencer par se demander « qu’est-ce qui me nourrit sur un plan physique, émotionnel et spirituel? ». En faisant une liste mentale de ces choses ou en prenant le temps de les écrire, on peut alors constater si elles sont suffisamment présentes dans notre quotidien et mettre en place des stratégies pour les cultiver davantage.

Souligner l’importance de ce qui nous nourrit, c’est aussi reconnaître notre propre valeur et comprendre que si le corps a besoin de nourriture saine, il en est de même pour notre esprit et notre cœur.

 

13. S’offrir une activité à deux

IMG_Façon_13Aujourd’hui, nous vous invitons à prendre l’initiative et à aller de l’avant en proposant à une personne qui vous est chère de faire une activité. Il y a quelque chose de très nourrissant, à la fois pour vous-même et votre relation, dans l’acte de vivre une expérience commune. On peut donc prendre rendez-vous pour un moment privilégié avec une personne que l’on voit quotidiennement ou choisir plutôt d’inviter quelqu’un que l’on n’a pas vu depuis un certain temps.

Aller faire une promenade en forêt, jouer à des jeux de société, patiner, visiter la piscine municipale ou bricoler sont quelques-unes des multiples options qui peuvent alors être proposées. Il s’agit avant tout de vous offrir un moment ludique pour vous sortir un peu de la routine du métro-boulot-dodo. Prendre le temps de faire une activité à deux, c’est se donner la chance de vivre une petite aventure à même le quotidien et de connecter en profondeur avec un proche.

 

14. Chanter

IMG_Façon_14Le chant est une puissante médecine qui nous aide à libérer nos émotions et à ouvrir notre cœur. Que vous ayez une voix de rossignol ou pas n’a absolument aucune importance. L’idée est simplement de vous laisser aller à la musique et à l’expression de votre voix singulière. Que ce soit sous la douche, en faisant la vaisselle ou en accompagnant votre chanteuse préférée à la radio, nous vous proposons aujourd’hui de trouver un moment pour chanter.

Vous pouvez choisir d’improviser, de sélectionner un mantra ou un chant rempli de douceur en vous inspirant de votre besoin du moment. On peut d’ailleurs chanter avec l’intention précise de laisser aller une émotion ou pour la simple joie de faire des sons. Dans tous les cas, vous verrez que chanter est un remède pour les cœurs fatigués et que votre voix peut être un outil de guérison.

 

15. Cultiver l’auto-empathie

IMG_Façon_15Plusieurs d’entre nous ont une forte tendance à l’autocritique. Combien de fois par jour cette petite voix dans nos têtes nous fait-elle remarquer la moindre de nos erreurs ou défauts ? Aujourd’hui, nous vous invitons à vous détourner un peu de cet automatisme pour choisir de cultiver l’auto-empathie. L’auto-empathie n’est pas une tâche facile, mais elle est essentielle à notre épanouissement. S’il est ardu de donner de l’empathie aux parties de soi dont nous avons honte ou que l’on rejette, c’est pourtant exactement là qu’il nous faut commencer. Ces parties honteuses ou malaimées sont rarement montrées et ne reçoivent pas l’attention nécessaire à leur éventuelle guérison. Lorsqu’on fait preuve d’empathie envers elles, il y a au moins une personne qui les prend en compte, vous, et cela permet à la souffrance qui leur est liée d’être entendue. 

Ressentir de l’empathie envers soi-même nécessite une grande patience. Pour commencer, nous vous invitons simplement à rester « avec » vos émotions, sans jugement ou sans tentative de les changer. Cette façon d’offrir présence et attention à ces parties plus secrètes est la première étape pour cultiver un sentiment d’empathie envers soi. Peu à peu, il naîtra de cette simple observation, une réelle compassion.

Tout au long de la journée, nous vous proposons donc de porter attention aux jugements que vous posez sur vos actions afin de renverser votre tendance à l’autocritique en la remplaçant par une simple observation de ce qui est.  Lorsque la tendance à l’autocritique est trop forte, on peut penser à avoir envers soi la douceur que l’on aurait pour un enfant qui a besoin d’être consolé. Pratiquer l’auto-empathie c’est ouvrir son cœur à une meilleure acception de ce que nous sommes dans notre entièreté : avec nos failles et nos beautés.

 

16. Cuisiner son repas préféré

IMG_Façon_16Avez-vous remarqué que l’on réserve souvent nos meilleures recettes pour les grandes occasions ou pour les invités de passage ? Et si vous étiez aujourd’hui votre propre invité d’honneur ?  Pour prendre soin de soi, il suffit parfois de cuisiner son repas préféré et de le savourer, une bouchée à la fois. Nous vous invitons aujourd’hui à vous faire plaisir en achetant des ingrédients frais pour vous cuisiner un plat délicieux. Peut-être est-ce l’occasion pour vous d’essayer une recette qui vous rendait curieux. Ajoutez-y vos épices favorites et laissez aller votre créativité.

La nourriture est présente dans toutes nos fêtes pour souligner l’importance d’un moment particulier. Faites de cette simple journée une petite fête en partageant ce repas avec ceux que vous aimez ou en prévoyant un tête-à-tête bien mérité en votre propre compagnie.

 

17. Pratiquer l’art de demander

IMG_Façon_17Demander n’est pas chose simple et plusieurs d’entre nous évitent de le faire directement par peur de prendre trop de place ou de voir leurs demandes être rejetées. Pourtant, demander est un art que nous aurions avantage à pratiquer. Aujourd’hui, nous vous proposons de communiquer vos besoins à ceux qui vous entourent en effectuant des demandes claires.

Avant de formuler une demande, il faut avant tout connaître quels sont les besoins qui y sont associés. Lorsque l’on demande à quelqu’un de faire la vaisselle, il s’agit rarement d’une simple question de propreté. Cela peut venir du besoin de se sentir soutenu, d’un besoin d’équité ou de la nécessité d’avoir plus de temps pour soi. Identifier ces besoins est essentiel car cela nous permet d’effectuer des demandes plus claires tout en trouvant plusieurs façons d’y répondre. Identifier un besoin, c’est aussi le valoriser et l’honorer afin d’avoir le courage de le présenter à l’autre.

 

18. Rire !

IMG_Façon_18Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez ri à gorge déployée ? Vous souvenez-vous de l’effet immédiat de détente et de joie ressenti dans votre corps ? Le rire apporte une énergie pétillante à toutes nos cellules. C’est une médecine accessible à tous qui est parfois oubliée à travers l’âge adulte et les obligations quotidiennes. Aujourd’hui, nous vous invitons à goûter pleinement à la joie du rire : que ce soit en organisant une séance de chatouilles avec les enfants, en écoutant votre comédie préférée ou en proposant un concours de grimaces.

Le rire est contagieux. Une fois lancé, on ne sait pas toujours l’arrêter … et c’est tant mieux. S’il ne vient pas naturellement, il suffit parfois de faire semblant de rire pour le déclencher et le partager à toute la maisonnée. Rire rend notre cœur plus léger et nous aide à prendre les choses un peu moins au sérieux, ne serait-ce que pour un instant.

 

19. Étirements doux pour une profonde relaxation

IMG_Façon_19Votre nuque, vos épaules ou le bas de votre dos vous semblent tendus ? Un stress constant alourdit votre poitrine ou vos pensées ? Il suffit parfois de quelques minutes d’étirements doux pour délier certaines des tensions accumulées au cours de votre journée et favoriser une reconnexion avec votre corps.

Nous vous proposons donc d’interrompre vos activités quotidiennes pour vous étirer, ici et là, tout au long de votre journée. Nul besoin de vous lancer dans une salutation au soleil pour ressentir les bienfaits du mouvement. C’est surtout la douceur et l’écoute qui vous aideront à vous détendre. Vous pouvez donc effectuer de simples rotations du cou, des poignets ou des chevilles, amener vos mains et votre regard vers le ciel ou laisser votre tête s’alourdir vers le sol en demeurant à l’affût de votre souffle.

Ces étirements doux sont aussi l’occasion d’harmoniser le corps et l’esprit afin de revenir au présent. En prenant quelques minutes pour vous étirer, vous insufflez du mouvement dans un mode de vie trop souvent sédentaire. Si vous étirer au courant de la journée est impossible pour vous, vous pouvez aussi planifier une petite séance d’étirements avant le coucher pour favoriser un sommeil profond et réparateur.

 

20. Répéter ce qui nous fait du bien, tout simplement

IMG_Façon_20Aujourd’hui, nous vous invitons simplement à répéter la routine qui vous fait le plus grand bien. Prendre soin de soi est une pratique et, comme toute habitude, elle s’instaure d’abord par la répétition. Nous vous invitons donc à choisir vous-même quelle activité vous procure le plus de réconfort. Suivez votre intuition, faites-vous plaisir et n’ayez surtout pas peur de répéter une recette gagnante.

 

21. Une soirée passée à la lueur des chandelles

IMG_Façon_21Nous vous invitons à revenir à votre intériorité en éteignant vos cellulaires et autres gadgets pour passer une soirée à la lueur des chandelles. La lumière d’une bougie souligne à la fois l’ombre et la clarté. Vous pouvez profiter de ce moment pour vous demander quelles zones d’ombres vous souhaiteriez éclairer afin de les transformer et quelle forme de lumière vous voudriez inviter dans votre vie.

Traditionnellement, nous accompagnons la plupart de nos fêtes et de nos rituels avec des bougies. Il y a quelque chose de rassurant et d’apaisant dans la flamme d’une chandelle. Celle-ci nous ouvre à un temps plus lent, moins engorgé, et contribue à créer un espace de partage et de discussions.

illustration_6

Recevez nos prochains conseils, articles et guides pour découvrir les plantes médicinales en vous abonnant à notre infolettre.

 

Je m'abonne à l'infolettre de FloraMedicina