Aider le foie et harmoniser le bois : le printemps en médecine chinoise 

Sentez-vous le vent de changement qui souffle depuis quelques semaines? Avez-vous l’impression, vous aussi, d’être traversé.e par une énergie nouvelle? En Occident, c’est l’équinoxe qui marque le début du printemps, mais, du point de vue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), nous sommes déjà au cœur de cette saison, qui commence lors de la nouvelle lune de février. Le renouveau, le désir d’entrer en relation ainsi que l’envie de bouger et d’ouvrir ses horizons sont quelques-uns des plaisirs que nous apporte cette période de l’année.

Mon nom est Geneviève Perron-Dufour, je suis acupuntrice et j’enseigne le cours Bases de la médecine chinoise chez FloraMedicina. À chaque saison, j’écrirai un nouvel article pour vous aider à naviguer les transformations qui surviennentUn des aspects les plus passionnants de l’approche en MTC est l’attention portée à l’influence des cycles naturels sur la santé humaine. Chacune des cinq saisons vient avec des joies particulières, mais également avec des défis qui lui sont propres, pouvant être à l’origine de déséquilibres dans le corps. Lorsque nous prenons en compte ces transitions, notre bien-être s’en trouve optimisé.

Au printemps, nos sens s’éveillent et cherchent à capter le monde qui nous entoure. Cette saison est caractérisée par le mouvement et la créativité. Elle est associée au Foie ainsi qu’à l’élément Bois. Dans cet article, j’explorerai donc les particularités énergétiques associées au Bois et au Foie afin de vous aider à harmoniser leurs énergies dans le corps à l’aide des plantes médicinales, de l’alimentation et de l’implantation de certains habitudes de vie. 

Bonne lecture et bon printemps!

 

Dans cet article

Gardez l'inspiration pour plus tard. Recevez cet article par courriel

Les caractéristiques de l’élément Bois

En MTC, chaque saison est associée à un élément, qui lui-même est associé à un Organe. Le printemps est lié au Bois.

L’élément Bois se situe entre l’Eau, associée à l’hiver, et le Feu, synonyme d’été. Comprendre la place qu’occupe le Bois entre ces deux éléments nous renseigne déjà sur sa nature. Étant placé entre l’élément le plus Yin (l’Eau) et l’élément le plus Yang (le Feu), il est caractérisé par une énergie d’extériorisation : un mouvement vers l’action qui contient toute la richesse du Yin accumulé durant l’hiver. C’est d’ailleurs dans le Yin de l’Eau que le Bois puise pour s’élancer avec force. Comme la graine qui contient en elle les potentialités de la plante, le Bois tire son énergie des ressources emmagasinées pendant les temps froids. L’image qui convient est celle de la jeune pousse qui s’élance, encore fragile, mais qui contient tant de puissance et de potentiel de vie!

Bien qu’on le compare souvent à la poussée du brin d’herbe, exprimée en ligne droite, il faudrait plutôt le comprendre comme le geste de la feuille qui se déplie en spirale. Ce mouvement spiralé est puissant, car il offre plus d’ancrage et de stabilité. Cet ancrage est important pour faire face aux Vents de changements qu’apporte le printemps.

 

Le Bois et le Foie

L'Organe lié au Bois est le Foie. C’est lui qui, selon la MTC, est responsable de faire circuler librement le Qi, notre énergie vitale. Le Foie est aussi associé aux rêves et assure la gestion des émotions, c’est pourquoi le printemps peut venir éveiller plusieurs sensations en nous. Cette Organe est très sollicité et il n’est donc pas rare que ce dernier se trouve en déséquilibre. Il est très sensible à tout type de tension et, lorsqu’il se trouve affecté, cette tension peut se muer en colère. L’éveil du printemps peut être à l’origine de tensions qui viendront surcharger le système nerveux et le Foie, très sensible à tout type de stress.

 

Le Bois et ses correspondances

bocal_sève_c-1

Le Bois est associé aux tendons et aux yeux. Le printemps nous invite donc à cultiver la flexibilité, dans tous les sens du terme, et à poser un regard neuf sur le monde qui nous entoure. Mouvement, créativité, ouverture à l’autre et à l’horizon sont quelques-uns des mots-clés qui caractérisent cet élément. Toutes ces choses viendront également harmoniser l’énergie du Foie et l’assister dans son important travail.

Le Bois est lié au Vent, synonyme de changement, ainsi qu’au lever du soleil, porteur de renouveau.

 

 

Accueillir le printemps et ses défis

Comme je l’ai déjà mentionné, chaque saison arrive avec ses joies particulières et les défis qui lui sont propres. En MTC, les périodes de transitions sont toujours propices aux Vents et ceci est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit du printemps. Les Vents, manifestés dans la nature, ont aussi des répercussions sur le corps. Pour s’y préparer, il suffit souvent de porter attention aux changements qu’ils entraînent et d’adapter, tout en douceur, notre mode de vie.

 

Se protéger du Vent

Le Vent se manifeste comme un changement subi qui met en jeu les défenses du corps. En clinique, j’observe, depuis quelques années, une résurgence de certains troubles chaque printemps. Les torticolis, les maux de tête, les étourdissements, les infections de l’ORL sont quelques-unes des principales raisons qui poussent les gens à consulter en acupuncture lors de cette période.

Pour éviter que le Vent entre dans le corps, causant diverses perturbations, on recommande traditionnellement de bien couvrir les orifices par lesquels il pourrait s’engouffrer (gorge, oreilles, nuque, etc.). Le dicton « en avril, ne te découvre pas d’un fil » nous indique donc la voie à suivre. On peut par contre choisir un fil moins épais, alléger un peu nos tenues, l’important demeurant cependant que ces parties soient couvertes.

 

Se libérer des tensions internes

Le Bois et le mouvement qui l’accompagne peuvent être à l’origine d’une forte tension interne. Peut-être avez-vous déjà senti cette tension flotter dans l’air printanier? Loin d’être négative, celle-ci peut nous pousser à bouger et à entrer en relation avec le monde extérieur. Elle peut aussi être source de créativité.

Par contre, une telle tension s’avère parfois difficile à gérer. Le système nerveux et le Foie s’en trouvent surchargés et on voit apparaître de multiples déséquilibres qui affecteront à la fois le corps et l’esprit. La meilleure façon d’arriver à l'apprivoiser est toujours de l’exprimer (avec des mots, du mouvement, de la couleur, etc.).

Il ne faut pas résister au mouvement du printemps, mais bouger avec lui et suivre les désirs qu’il nous inspire, tout en ne tombant pas dans les excès. Cependant, ajouter trop de mouvement et nourrir ainsi la tension pourrait avoir des effets négatifs sur notre Qi et en particulier sur le Qi du Foie, déjà surmené par cette transition. Il faut noter que le Foie est particulièrement sensible à toute forme de stress ou de tension.


Se préparer

En clinique, j’observe aussi, lors de cette période, une augmentation des consultations pour troubles anxieux. On peut l’expliquer de plusieurs façons. Au printemps, le système nerveux est très sollicité par nos sens en ouverture. Cette ouverture, parfois sans filtre, peut être vécue intensément par les personnes dont le système nerveux est sensible ou fragilisé. Dans d’autres cas, c’est l’énergie du Foie qui cherche à mettre le corps en mouvement, sans pourtant arriver à exprimer ce besoin et libérer cette tension.

Lorsque l’hiver n’a pas été de tout repos ou quand le système nerveux est à plat, le corps ne répond pas à cette mise en mouvement, faute d’énergie. La tension devient alors difficile à gérer. Cela peut exacerber la fatigue/fragilité nerveuse et occasionner une aggravation ou une évolution des symptômes déjà présents. Il est donc pertinent de profiter de l’hiver pour prendre soin de soi, se reposer, bien manger, etc.

 

La médecine traditionnelle chinoise vous intéresse?

Le cours Bases de la médecine chinoise vous offre des outils simples et accessibles pour comprendre les déséquilibres et afin de pouvoir les adresser à la source.

Découvrez-en plus par ici!

Bases de la médecine chinoise

 

 


Plantes, alimentation et habitudes de vie pour soutenir le Foie


Harmoniser avant de s’attaquer aux toxines

Le Foie est un Organe très actif et il l’est encore davantage au printemps. Traditionnellement, en herboristerie, c’est la période que nous choisissons pour mettre en place un processus de détoxification. Bien que cela puisse sembler logique, j’aimerais vous mettre en garde contre une détoxification trop drastique qui pourrait blesser le Foie et causer plusieurs déséquilibres.

La douceur est de mise pour bien vivre cette transition. En effet, on peut commencer à ajouter un peu d’acidité, de verdure et de fraîcheur à nos assiettes, mais il est recommandé de le faire progressivement. En MTC, tout est une question d’équilibre. Trop d’acidité, par exemple, affectera négativement le Foie qui a pourtant une affinité avec cette saveur.

On pourra aussi choisir de soutenir le corps et ses processus en consultant en acupuncture ou en herboristerie.

 

Un mouvement progressif

Bien que l’on puisse se laisser emporter par le vent de changement qui souffle au printemps, il est bon de cultiver une certaine harmonie à même nos mouvements. Avant de se lancer dans de grandes rénovations, on pourra, par exemple, commencer par faire un modeste ménage de printemps. Ce moment n'est pas non plus idéal pour commencer à pratiquer une activité sportive intensive. Cela pourrait être trop exigent pour le corps, qui vient à peine sortir de la latence de l’hiver.

Pratiquer le yoga et particulièrement les torsions – qui viendront aider à remettre en circulation l’énergie du Foie – est une bonne façon de recommencer à bouger. Cette pratique permet à la fois de se connecter aux émotions et de cultiver sa flexibilité, à tous les niveaux. Le Qi Gong et les promenades en nature sont également recommandés.

 

Alimentation saisonnière et plantes amères : les alliées du foie

Pissenlit

Une des clés pour accorder notre mode de vie aux cycles naturels est tout simplement de changer notre alimentation selon les saisons. Sur cette question, la diététique chinoise regorge de propositions préventives et curatives pour conserver un équilibre interne. Cependant, j’aimerais, pour la section qui suit, vous présenter quelques conseils issus davantage d’une approche occidentale de l’herboristerie. Au printemps, c’est le retour de la verdure et des jeunes pousses. Riches en magnésium, en zinc et en minéraux de tous acabits, les jeunes pousses viendront soutenir le système nerveux qui, on l’a vu, est très sollicité lors du changement de saison.

On peut penser aux feuilles de pissenlit, aux premières pousses d’ortie, mais également à une multitude d’autres plantes qui font leur apparition à cette période de l’année. De plus, les jeunes pousses, souvent amères, viendront assister le foie dans son travail. Il est donc logique, à plusieurs niveaux, d’ajouter du vert à notre assiette – couleur associée à l’élément Bois en médecine chinoise.

Pour soutenir le foie et optimiser son fonctionnement, on pourra se diriger vers des plantes dites hépatiques. J’ai particulièrement un faible pour le pissenlit, dont on pourra consommer les feuilles ou les racines de manière quotidienne, sur une longue période. En plus de soutenir le foie dans son travail de détoxification, le pissenlit favorise le mouvement et aide à défaire les blocages, physiques, émotionnels ou énergétiques, qui surviennent lorsque la tension interne ne peut s’exprimer. Parfois, certaines personnes consultent en herboristerie pour des problèmes d’anxiété et de tension nerveuse et obtiennent de meilleurs résultats avec le pissenlit qu’avec des plantes plus typiquement associées au système nerveux.

Pour soutenir le système nerveux, les baies de schisandra sont également très intéressantes. En plus de présenter une saveur acidulée, cette plante adaptogène est reconnue comme tonique du foie.


J’espère que les réflexions et conseils partagés ici ont pu vous aider à mieux saisir l’énergie particulière du printemps. Personnellement, j’aime aligner mon mode de vie avec les saisons. Cela me permet de profiter de chacune d’entre elles avec beaucoup plus de joie, d’énergie et d’enthousiasme. Au printemps, j’essaie surtout de profiter du renouveau offert sans pour autant brûler tout de suite l’énergie précieuse accumulée pendant l’hiver. Cette saison nous ramène, encore une fois, à la recherche de l’équilibre!

 

illustration_6

 

Soyez au courant de nos activités, apprenez à mieux connaître le monde de l'herboristerie et recevez une foule d'informations sur les plantes médicinales en vous abonnant à notre infolettre!

Je m'abonne à l'infolettre de FloraMedicina